Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

oxygène graphisme - Page 4

  • Étapes

    Je reprends à mon compte l'édito du dernier numéro d'Étapes (signé Étienne Hervy), le magazine de graphisme :

    PETITES PENSÉES NÉGATIVES

    • Ne pas attendre d’avoir les réponses pour faire intervenir un graphiste. L’impliquer le plus en amont possible (qui sait, il est capable de poser ses propres problèmes en plus des vôtres).
    • - La communication n’est pas une chose trop sérieuse pour être confié à un designer graphique.
    • - La qualité d’une forme ou d’une idée n’est pas un handicap. (Rien n’est "trop beau pour vous", chers clients).
    • - Le champ du design graphique ne se limite pas à la communication d’unprojet.
    • - Une idée du client n’est pas une création.
    • - Une envie du graphiste n’est pas une création.
    • - La nostalgie et les "trucs sympas" sont les pires choses en design.
    • - Écrire en grand, gras, "tout cap", ne rend pas plus lisible.

    - Il n’y a pas de démocratie en matière de design. - La lisibilité importe moins que la lecture. - Le graphiste ne fait pas du graphisme pour du graphisme, il tâche bien, avec un mode de réflexion visuel et un emploi adéquat des formes, à contribuer à la réussite et à la qualité des projets et des sujets qu’on lui soumet. Ça va mieux en le disant, d’autant que la liste pourrait continuer indéfiniment de ces formules qui tentent de toucher du doigt ce qui, dans la relation entre un designer, son client et leur sujet, est essentiel à la réussite d’un projet commun. On le sait, au-delà du contexte et du sujet de telle ou telle commande, ce sont bien des facteurs plus généraux qui posent problème. On retourne toujours au statut du graphiste, au manque de reconnaissance de la discipline, encore trop perçue comme un caprice d’artiste compromis et réduite à un passage de vernis cosmétique.
    Ça va mieux en le disant, mais dans le fond, ces formules nous font retomber dans la recette précuisinée dont on voit mal comment elle pourrait améliorer le goût du public pour la bonne cuisine. Lentement mais sûrement, une partie de la profession et des graphistes opère une mue vers le statut de “designer graphique”. Il y a là à gagner par mimétisme une partie de l’autorité des designers industriels et des architectes, il y a à perdre la liberté sous-tendue par le passif du graphisme français. La balance se fait entre la promesse de l’exceptionnel et l’amélioration du cas général.

    Étienne Hervy

     

    la suite et tout le magazine dans l'excellent www.etapes.com

  • Distillerie de Saint-Hilaire

    helpac.jpg

    Conception de l'identité visuelle de la gamme "santé-beauté". Travail en bichromie : noir et pantone pastel, le tout rehaussé d'argent à chaud.

  • balthazar !

    DSC_1936.jpgTrès grand succès de l'inauguration de balthazar jeudi 24 ! Sans doute grâce à la qualité de la campagne de communication… (je plaisante !).

    Merci au public venu si nombreux, merci à Manuel Pons et L'Eukaryote pour leur prestation, merci aussi et surtout aux "petites mains" qui ont œuvré dans l'ombre pour que tout se passe si bien (je ne les cite pas ; je risque d'en oublier un et de me faire un ennemi). Et puis évidemment, MERCI majuscule à Catherine Lepage, Valentin et Cécilien Malartre pour la qualité des œuvres qu'ils ont choisi d'exposer chez balthazar.

    Longue vie !

  • Couvent des Visitandines

    Le groupe Patriarche souhaitait réactualiser l'habillage de sa gamme Couvent des Visitandines, marque n°1 des AOC Bourgogne (600 000 cols vendus par an).
    C'est chose faite, en collaboration avec Basalte Design.
    Dans le respect des codes "Bourgogne" et dans une optique de continuité avec l'habillage existant, un travail d'épure a été mené à bien, avec un soin particulier apporté aux finitions (couleurs Pantone métalliques, vernis sérigraphique, forme de découpe…).
    A gauche, l'ancien habillage. A droite, le nouveau !
    DSC_0742.JPG

  • La raison du raisin

    La raison du raisin, késaco ?

    C'est un regroupement de compétences : en association avec Basalte (conseil / stratégie), Kumorfos (webdesign), et Anglophrase (traduction), l'idée est de créer une plateforme de compétences modulaires à destination des professionnels du vin. Afin de présenter nos activités, nous avions besoin d'une identité propre à notre regroupement.

    Nous avons créé un site dédié à cette activité.

    identite-visuelle_la-raison-du-raisin-3.jpg
  • Courir à Clermont

    La course a eu lieu le 5 juin. Rendez-vous en 2010 pour la 20e édition.

    DSC_9987.JPG
  • Courir à Clermont

    DSC_1509.JPG
    Conception graphique du visuel de la manifestation, et, en collaboration avec l'agence K', de l'ensemble des supports de communication de la course (thématique 16 pages dans TV magazine, insertions presse, etc.).
    Conception avec l'aide des Monstres sous mon lit de 4 teasers diffusés sur Dailymotion, YouTube, Facebook…

  • l'œil du cyclone

    Une de mes dernières créas ; l'encre est à peine sèche.

    eukaryotefly.jpg
  • no comment

    IMG_1012.jpg
    Ne croyez pas tout ce que vous lisez !

  • Cinémalenvers

    On a gagné !

    J'ai participé à un concours d'affiches avec yo (yolaine belmont-roux)* ; il s’agissait "d’inventer l’affiche de votre film idéal, celui que vous avez toujours rêvé découvrir dans votre cinéma de quartier".

    Notre projet fait partie des lauréats. Chouette !

    Plus d'infos ici

    * concept original de yo, auto-portrait-robot réalisé avec mes empreintes digitales (et les conseils de yo), mise en pages par mes soins.

     

    undeliveredmail.jpg

     

  • Entre Terre et Ciel

    AD3.jpg

    Expo d'Alain Dumas à l'Hôtel Fontfreyde, rue des Gras à Clermont-Ferrand. C'est jusqu'au 13 décembre.

    Toutes les infos sur Alain Dumas ici